5 avr. 2017

La grande guerre de pépé Célestin.


Titre: La grande guerre de pépé Célestin. 
Auteur: Simon Martin et Éva Sanchez.
Edition: du mercredi.
Pages: 46.

"Dans sa maison de retraite, Pépé Célestin souffle ses 111 bougies. Aux journalistes qui l'interrogent sur sa longévité, il livre son secret : l'amitié et la poésie. Il se souvient que dans le train qui le menait au front pendant la «grande guerre», il a rencontré Katsuo, un soldat d'origine japonaise. Dans les tranchées, après les batailles, Katsuo initie Célestin à l'art des haikus. Les deux amis écrivent leurs poèmes dans un carnet ou dans le registre de garde."


Quelle belle réception grâce à la Masse Critique de Babelio, merci à eux ainsi qu'aux éditions du mercredi. J'ai pu ainsi découvrir un album de jeunesse remplis de douceur, parlant sensiblement d'un sujet qui l'est moins.

La narration est aux yeux d'un enfant, qui raconte l'anniversaire des 111 ans de son pépé Célestin. 111 ans! Tellement de choses vues, vécues, tellement de souvenirs. Et justement pépé Célestin se souvient. 

De l'amitié et de la poésie.

Il faisait pousser des fleurs et un jour de 1914 tout changea. Et durant ce qui sera des années sombres et grises, Célestin rencontrera son meilleur ami, Katsuo. - J'aime beaucoup sa présentation, "Français par son père, Japonais par sa mère et soldat par malheur..." -.
Dans cette ambiance de poudre et de feu, ces deux amis inséparables voient le monde autrement. En couleur, en poésie, fleuri.

Au cœur de cet album de jeunesse, on nous apprend l'haïku, petit poème de trois lignes courtes, pas plus, mais très intense en pensée. Cela peut être un instant, une odeur, un coin de nature,... - J'avoue que c'est la forme de poésie que j'apprécie le plus -. 

Et puis le contenu, quelques photos, documents, quelques croquis. Et des illustrations aussi légères et colorées que les haïkus, qui accompagnent le récit de Célestin. Sublime!

J'ai été conquise de ce point de vue plus doux tout en restant sérieux sur la gravité de cette guerre.
Alors cette longévité quel en est le secret? Elle est peut-être dite dans chaque page de cet album original et sensible.

Et pour finir, j'avais envie d'essayer de vous résumer cette histoire avec un haïku:

Un livre fleuri 
pour deux amis surmontant
la triste guerre

- Ne soyez pas trop dure avec moi, c'est mon premier -.

Sachez que c'est une très belle découverte, je la conseille aux petits comme aux grands. Un peu de sensibilité dans ce monde actuel ne fait jamais de mal à personne.

À bientôt pour une nouvelle découverte.
Bisous fleuris.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire